frendeitptrues
 
 
A- A A+

OSM c’est quoi ?

logo osmOSM est l’acronyme d’Open Street Map, et existe depuis 2004. Open Street Map est un serveur collaboratif interactif fournissant des cartes vectorielles ou des cartes sous formes de tuiles.

Derrière OSM il y a une cartographie du monde entier sous une licence libre (dans le cas présent OdBL)  . Une licence libre autorise tout usage particulier ou commercial des données. Elle autorise des possibilités de modifications et de rediffusion à la condition de réutiliser le même type de licence. L’accès aux données est gratuit ce qui n’est pas une obligation pour un produit en licence libre.

(Attention à ne pas confondre le monde du libre et celui du gratuit, bien que très souvent les deux monde se superposent : La licence libre garantit l’usage des données une fois celles-ci obtenues de manière payante ou gratuite. Dans le cas d’OSM si la carte est enrichie par un utilisateur, la modification doit retourner à la communauté).

 

Donc pour résumer il est dans le cas des cartes OSM possible de les télécharger et de les rediffuser sur un site web par exemple, de manière gratuite.

Open Street Map est un projet collaboratif où chacun peut apporter sa pierre à l’édifice en corrigeant soit même des erreurs, en faisant vivre les modifications sur le terrain, en faisant de la saisie de nouvelle zone. Pour toutes les infos pour contribuer aller sur le site d’Open Street Map France

Pour permettre la réalisation de ce vaste projet, il existe toute une batterie de serveurs IP. Un petit coup d’œil sur la page d’OSM donnera une idée du matériel déployé et en fin de page une série de photos illustre un peu le matériel mis en place.

Il existe à Pau (64) un serveur de carte OSM hébergé par l’association Paulla  qui permet de répondre aux requêtes du Sud de la France de l’Espagne et du Portugal et d’autres pays du sud de l’Europe.

Sans le volontariat et le bénévolat sur toute la planète, OSM n’existerait pas.

OSM est alimenté par de multiples sources libres de droit et les relevés des utilisateurs. Il est surtout interdit d’utiliser une source non libre comme les cartes Google pour alimenter OSM.

Chaque semaine est mis en ligne un fichier d’environ 20 Gigabits contenant les infos de toute la planète au format .xml compressé. Il existe des fichiers de zones plus petites (région, pays) mis à jour quotidiennement. Il existe aussi des fichiers différentiels qui permettent la mise à jour des modifications. Bien sur dans un navigateur il possible de visualiser une zone du globe en allant directement sur le site d’OSM

                Les données cartographiques sont ensuite utilisables à l’aide de divers outils informatiques : GPS, les Smartphone quelque soit le système exploitation IOS Windows ou Android. On les retrouve dans Mapometer  par exemple dont on explique le fonctionne sur ce site ici

                Le journal Le Monde a mis en ligne un article decrivant simplement OSM en le comparant à Wikipedia : le lire

Sur cette page vous trouverez une liste de question réponse très riche pour bien comprendre comment fonctionne OSM 

En particulier on y trouvera expliqué ce qu’il ne faut pas faire : comme copier un fond de carte Google pour enrichir OSM, et que tous les Œufs de Pâques ne sont pas en chocolat Complice! Voir extrait ci-dessous:

    Les données des agences de cartographie commerciales contiennent des éléments faussés, ou « œufs de Pâques de copyright », pour attraper quiconque essaierait de les copier. Ces œufs de Pâques prennent la forme de rues inexistantes ou manquantes, ou des éléments comme des églises et écoles qui en fait n'existent pas. Si vous faites une carte en utilisant leurs données, ils peuvent vous dire dire « Ah-ah ! Je t'ai eu ! » simplement en regardant si vous avez copié ces éléments inventés dans la carte.

Back to top