Imprimer

   podiensis titre Voie du Puy en Velay ou Podiensis. J'avais entendu parler comme beaucoup de personnes des chemins de Compostelle. Habitant en Béarn je pouvais aussi voir passer beaucoup de personnes allant vers sud-ouest avec un sac à dos.

    La lecture du livre de Gurgand et Barret "Priez pour nous à Compostelle", associé à une période difficile de ma vie, ont été les éléments déclencheurs de mon départ vers Santiago. Travaillant j'ai dû me résoudre à faire ce Chemin en 4 périodes d'une quinzaine de jours.

    Évidement je ne pouvais envisager cette expérience sans l'accord d'Angie. Ce fut plus qu'un accord, ce fut un encouragement. Elle m'a donc conduit au Puy en Velay, et le 17 septembre 2003, je parcourais ma première étape jusqu'à Monistrol d'Allier. 

    Jusqu'à Varaire, une étape avant Cahors Je marchais seul la journée mais partageais avec plaisir la vie collective des gîtes. Mon grand besoin de solitude était ainsi complètement satisfait. A Varaire, Maryline, jeune pèlerine québécoise m'a demandé de m'accompagner au départ de l'étape. Elle avait fait une mauvaise rencontre à Figeac. Nous ne nous sommes plus quittés jusqu'à Moissac. Elle avait déjà fait la partie espagnole auparavant. De l'âge de mes filles elle m'avait impressionné par sa détermination à faire ce Chemin, en particulier fin septembre où le chemin est plutôt fréquenté par des personnes plus âgées. Nous avons gardé contact plusieurs années.

    Le 25 avril de l'année après je suis reparti de Moissac pour arriver à Uterga le 9 mai. Je n'ai pas fait vraiment de rencontres marquantes si ce n'est une personnes qui entre deux chimiothérapies effectuée quelques étapes...a-t-elle vaincu le crabe ? je ne sais pas.

   Juste avant Uterga j'ai retrouvé sur le chemin un pèlerin venant de Suisse avec qui j'avais partagé une soirée en gite l'année avant à Aumont Aubrac. Heureuse coïncidence ! Plus fort il m'a dit que quelques minutes avant il avait parlé de moi avec une autre personne avec qui il cheminait...

    Je n'aurais qu'un petit conseil à donner. Pèlerin ne finissez pas votre chemin à St Jean Pied de Port avec l'idée d'y repartir plus tard. Passez le col alors que vous êtes en pleine forme. Revenez en suite en bus depuis Roncevaux à St Jean Pied de Port pour prendre votre train. Dans le même esprit au lieu de faire étape à St Jean Pied de Port coupez la montée du col en deux en vous arrêtant à Honto.

 

 

 

Retour à la carte générale

galerie

téléchargement de la trace au format kml ou  gpx
(Utiliser ces fichiers, c'est accepter les conditions particulières)