frendeitptrues

camino frances titre    El camino Frances. J'avais passé le Col de Roncevaux le 7 mai 2004 et pour éviter la foule j'avais fait étape à Burguete 6 km après. Ensuite j'ai arrêté mon chemin à Uterga. J'avais démarré de Moissac le 25 avril. Il fallait retourner au travail...

    A cette période de l'année le chemin est tranquille, et je pouvais profiter avec grand plaisir de la solitude du chemin. La même année je suis reparti d'Uterga le 31 octobre et je suis arrivée à Léon le 12 novembre.

    Beaucoup de plaisir sur cette partie-là malgré le froid et le vent, en particulier sur la "meseta" où aucune végétation est là pour protéger le pèlerin. A cette époque aucun pèlerin, aucune activité agricole, ne distrait le marcheur qui peut alors s'aventurer au plus profond de lui.

    Si je devais garder une seule période de mon Chemin ce serait celle-là comme la plus touchante et la plus belle.

    Le 15 octobre 2005 je suis reparti de Léon. Au matin de ma seconde étape j'ai rencontré Bruni, pèlerine suisse italophone de Lugano, avec qui je marcherais jusqu'à Santiago. Nous avons partagé notre chemin avec Jean Claude pèlerin québécois qui passait quelques étapes avec nous pour s'éclipser un jour ou deux et revenir. Je suis arrivé à Santiago le 25 octobre après 10 jours de marche. De-là j'ai accompagné en bus Bruni à Fisterra où nous nous sommes régalés de poulpes à la galléga, avant de nous séparer. Je suis rentré seul à pied à Santiago où j'ai retrouvé 3 jours après avec bonheur Angie et sa maman.

    Je ne dirais rien de plus de ce Chemin. Sur le plan simplement technique, le web et les librairies fourmillent d'informations. L'apport sur le plan personnel est quelque chose de trop important pour être partagé dans une page internet. J'ai pris un immense plaisir chaque jour à rédiger des notes : pas pour décrire si le chemin montait ou descendait, s'il pleuvait ou faisait soleil, mais pour noter mes réflexions, mes pensées les plus profondes. Le chemin a été surtout l'occasion de prendre un temps pour penser, réfléchir, ce temps qui manque tellement dans nos vies de tous les jours.

    A tous ceux qui rêvent de partir sans l'oser, lancez-vous ! n'hésitez pas ! Si vous avez peu de temps partez de Roncevaux mais faite le choix de la partie espagnole. Pas besoin de connaitre la langue, on vous comprendra, on connaitra vos besoins. Selon vos besoins en solitude ou de rencontre, choisissez l'été ou les périodes de début de printemps ou de fin d'automne, mais partez !

 

Retour à la carte générale

galerie

téléchargement de la trace au format kml ou  gpx